colorisation du Cochon Dingue

avril 9, 2011

Le Cochon Dingue est un fanzine auquel collabore RenaudB

Il a dessiné une affiche pour le festival BD de Bois-Colombes (92), qui a eu lieu les 2 et 3 Avril

en la voyant, je n’ai pas résisté à l’envie d’une petite mise en couleur =)

16 Réponses to “colorisation du Cochon Dingue”

  1. jeff said

    grâce à ta colo le dessin prends de la profondeur. bon choix de n’avoir fait apparaitre la que la silhouette du château y’a ce coté vert et rose (vers le cochon) j’ai l’impression que c’est des teintes que tu affectionnes mais je me trompe peut être?

    • Joe SKULL said

      oui, tu as raison : j’aime beaucoup ces couleurs parce qu’elles ont un côté froid qui contraste bien ici en plus, avec le cochon

  2. galien said

    Les deux vont très bien ensemble, je trouve. D’autant que tu as admirablement « lu » la profondeur de champ du dessin en diluant le château et la végétation, chacun à leur mesure…

  3. Juste envie de dire : le cerne noir c’est le masculin , la couleur c’est le feminin / l’un ne peut pas aller sans l’autre . et pourtant , avec la couleur on peut dessiner ! =)
    bref … désolé pour cet interlude à la con .

    Mais la colo: ça change tout ! il va sérieusement falloir que je m’y mette !

    • Joe SKULL said

      c’est vrai que je me sens plus viril quand je fais un noir&blanc bien tranchant à la Mignola et plus sensible pour de la couleur comme ici

  4. Muriel said

    Qu’est ce que j’aimerai savoir faire ça .
    L’effet de lumière est top !

    • Joe SKULL said

      c’est un truc que je ne pourrais pas faire en tradi (peinture ou aquarelle) c’est beaucoup plus simple sur ordi

  5. 666 said

    Très réussi. Tu as non seulement apporté de la profondeur à l’ensemble – comme le souligne Jeff à juste titre – mais tu en as également accentué les contrastes. Tu as posé les bases d’une histoire qu’on peut désormais s’imaginer.
    Je m’explique. En laissant le château en noir, sous un ciel gris, sombre, lourd, c’est comme si ce dragon semait la désolation partout où il passe. On s’imagine tout à fait le chemin qu’il a emprunté pour arriver là.
    Et à l’avant ce petit cochon tout en couleurs contraste. Par sa bonhommie, son sourire, sa bonne humeur, sa musique, son flegme, sa naïveté ?
    Comme si lui, contrecarrait les plans de ce dragon.
    J’aime beaucoup. Qui l’emportera ?

  6. renaud said

    super sympa, ta colorisation; je n’avais même pas imaginé que ça puisse se passer de nuit ! J’aime bien l’idée que quelqu’un s’approprie l’un de mes dessins (déformation professionnelle sans doute, je travaille toujours en direction des coloristes et des story-boarders)pour en faire quelque chose d’autre. Ainsi naît une nouvelle oeuvre qui devient celle du coloriste en propre. Et je la découvre à mon tour en tant que spectateur épaté. J’aime beaucoup l’ambiance et, tu as raison, ce troubadour -cochon, je me plaîs à penser qu’il est bien malin

  7. Reillon said

    Quand on voit le dessin d’origine on s’attend pas une colo comme ça mais ça rend super !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :